DEVENEZ CONCILIATEUR DE JUSTICE !

Le ministère de la Justice recrute des conciliateurs de justice.

Les conditions à remplir :

→ Être majeur (sans limite d’âge) et jouir de ses droits civiques et politiques ;
→ N’être investi d’aucun mandat électif dans le ressort de la cour d’appel ;
→ Ne pas exercer d’activité judiciaire à quelque titre que ce soit
→ Justifier d’une expérience en matière juridique d’au moins trois ans ; aucun diplôme n’est exigé.

Qui est le conciliateur de justice ?

42 conciliateurs de justice, retraités pour la majorité, anciens chefs ou cadres d’entreprises ou de la fonction publique, tous bénévoles, exercent sur la cour d’appel de ROUEN regroupant l’Eure et la Seine Maritime, et s’appliquent, en auxiliaires de la justice de proximité assermentés qu’ils sont, à résoudre un maximum de litiges, au plus près des gens.

Le conciliateur a le sens de la communication et de l’écoute, il donne bénévolement son temps pour aider ses concitoyens. Il est soumis à un strict devoir d’impartialité et de confidentialité.

Nommé par le premier président de la cour d’appel de ROUEN après avis du procureur général, le conciliateur est rattaché à un tribunal judiciaire. Il bénéficie d’une indemnité forfaitaire trimestrielle destinée à couvrir les dépenses qu’il expose dans l’exercice de ses fonctions. Il est remboursé de ses frais de déplacement.

Comment présenter sa candidature ?

Les personnes souhaitant exercer des fonctions de conciliateur de justice doivent adresser leur candidature par lettre au tribunal judiciaire de leur domicile, à l’attention du magistrat coordonnateur qui instruira la demande.
La lettre de candidature doit contenir un curriculum vitae et une lettre de motivation ainsi que tout document qui peut justifier de l’expérience exigée.

Pour toute information complémentaire, contacter Madame Catherine LEMOINE, présidente de l’association des conciliateurs de justice de la cour d’appel de Rouen (départements 27 et 76) : catherine.lemoine@conciliateurdejustice.fr.

Dans la même rubrique

Commune Nouvelle de Mesnils-sur-Iton