CONDÉ-SUR-ITON

  • Mairie : 4 rue de la Poste - Condé-sur-Iton - 27 160 Mesnils-sur-Iton
  • Téléphone : 02 32 29 82 98
  • mairie.condesuriton@mesnils-sur-iton.fr
  • Ouverte le mardi et vendredi de 17h à 18h30
  • Maire délégué : Bernard TOUSSAINT
  • Superficie : 19,5 km²

Les différents hameaux

Le Bosset, Le Nuisement, Le Chesnay, La Harboudière, Le Parc, Les Hayes, La Ronce, Parigny, La Bréviaire, Les Brosses, Seez Moulin, La Chesnaie, Le Moulin Renault, La Pihaillière.

L’origine du nom

Condé-sur-Iton possède 2000 ans d’histoire sous différentes appellations du 1er siècle après Jésus Christ « Condate », à la Révolution française sous les noms de Marat sur Iton, Montagne sur Iton puis Pelletier sur Iton avant de retrouver son identité actuelle.
 

L’histoire locale

Différents vestiges romains furent découverts notamment auprès de l’église, du Moulin Renault ou de Parigny prouvant ainsi une présence, et une activité importante à cette époque. Condé-sur-Iton servit de résidence aux évêques d’Évreux dès le XVème siècle dans l’actuel « vieux château » qui fut rénové au XIXème siècle. Le comte de Jarnac fit édifier le château neuf de style Louis XIII qui fut profondément modifié en 1962 par Charles de Rohan Chabot.

Au cimetière repose Carlotta GAZZANI une des favorites de NAPOLEON Ier et lectrice de l’impératrice.

A voir à Condé-sur-Iton

Les anciennes forges

Dans la région, du 15ème au 18ème siècle, en raison de la présence de minerai de fer, il y avait de nombreuses forges travaillant essentiellement à fabriquer des outils pour les agriculteurs. Ces forges étaient chauffées par le bois des forêts environnantes.

L’ancienne friche industrielle des forges de condé a été réhabilitée et a évolué vers des usages socio-récréatifs (pêche, promenade, loisirs liés à l’eau). Très fréquentée par les habitants de la vallée de l’Iton et du pays, elle a permis de maintenir une activité de commerce et de camping.

L’ancienne maison de Pablo Neruda

Alors qu’il était ambassadeur du Chili à Paris, le poète chilien Pablo Neruda s’achetait en 1971 une maison à Condé-sur-Iton avec l’argent de son prix Nobel de littérature reçu la même année. Un lieu, loin des ors de l’ambassade, où il aimait venir se ressourcer. Il y résida de 1971 à 1973. Une résidence qu’il baptisa « La Manquel » sur les berges de l’Iton.

Nulle besoin de chercher pourquoi le poète élu domicile ici. L’écluse, le lavoir, l’Iton qui s’écoule paisiblement au pied du bois du Fourneau offrent un tableau bucolique en toute saison !

Le lavoir ...

L’écluse ...

L’église Saint Martin du XVIème siècle

Elle comprenait au XIIIème siècle un vaisseau allongé flanqué, au sud est de la nef, une grosse tour carrée. Il ne subsiste aujourd’hui de cet édifice que la tour percée de lancettes au rez-de-chaussée, de baies en tiers-point et d’une baie cintrée trilobée au beffroi. Au XVIème siècle, on ajouta au nord du chœur, une grande chapelle éclairée par des baies flamboyantes, voûtée sur croisée d’ogives et communiquant avec le chœur par deux arcades en tiers-point.


 

Commune Nouvelle de Mesnils-sur-Iton